Vincent Chapdelaine

publié dans Le MotDit

La chronique du permanent #2: Abreuver les masses

Cet article est paru dans Le MotDit en octobre 2003 S’il est une tâche qui monopolise une grande partie de mon temps en tant que permanent de votre Association étudiante, c’est bien celle du remplissage de Catharines, cette collègue aux divers aspects capricieux, qui souffre parfois au niveau du changeur de monnaie, cette voyageuse timide […]

Les dessous d’un liquide brun

Cet article est paru dans Le MotDit, Vol. 28, No. 4, le 16 octobre 2002 Lorsqu’on inhale l’arôme savoureux de ce doux liquide brunâtre, s’abandonnant à l’envoûtement des mystérieuses particules qui nous titillent généreusement les narines, puis, dans un élan incontrôlable, qu’on savoure notre première gorgée matinale, il est difficile de réaliser que derrière ce […]

Lorsque l’alcool remplace le pop corn

Cet article est paru dans Le MotDit, Vol. 27, No. 12, le 20 mars 2002 Un certain jeudi soir, deux semaines après avoir lu l’article qui en faisait honneur dans le journal Voir du 14 février, je suis allé assister à l’intriguant Kino. Il s’agit d’un groupe de cinéastes amateurs, principalement universitaires, qui se réunissent […]

L'art de gober

Cet article est paru dans Le MotDit, Vol. 27, No. 7, le 27 novembre 2001 On a toujours dit qu’il y avait de tout dans notre monde. J’en ai personnellement eu la preuve après avoir découvert l’existence de la Fédération Française des Gobeurs de Flans (gobage.com), les flans étant, rappelons-le, un dessert plus ou moins […]

Le cinéma de l'ombre: My Left Foot

Cet article est paru dans Le MotDit, Vol. 27, No. 3, le 3 octobre 2001 C’est avec beaucoup d’espoir que j’ai loué le film My left foot de Jim Sheridan. En effet, je m’attendais à un film tout à fait absurde, fait par un réalisateur obsédé par ses pieds, ou encore à une comédie communiste. […]

Le cinéma de l'ombre: La vie sexuelle des Belges

Cet article est paru dans Le MotDit, Vol. 27, No. 02, le 19 septembre 2001 L’article que vous vous apprêtez à lire est le premier d’une nouvelle chronique intitulée Le cinéma de l’ombre. Toutes les deux semaines, je vous présenterai une œuvre cinématographique très peu connue, issue de n’importe quelle époque et de n’importe quel […]