INFOGRAMME

Infogramme est le site de Vincent Audette-Chapdelaine.

Blogue
Projets
À propos
Contact

3 novembre 2008

The New Yorker diffuse enfin ses archives en ligne

Le prestigieux magazine The New Yorker rend aujourd’hui disponible sur son site Web l’entièreté de ses archives, qui jusqu’à ce jour n’étaient offertes que sur disque dur externe et DVD.

The New Yorker est un hebdomadaire généraliste qui publie depuis 1925 des reportages étoffés, des essais, des nouvelles et de la poésie, le tout étant agrémenté d’absurdes bandes dessinées à une case qui font sa renommée depuis ses débuts. Le magazine, dont les éditeurs sont reconnus pour êtres très sévères, est sans contestes une des publications les plus prestigieuses des États-Unis. Établi à New York, le magazine contient un calendrier culturel de la ville, mais le reste du contenu s’adresse à un public national, voire international.

Je me suis abonné au New Yorker il y a un an et la publication s’est rapidement hissée au premier rang de mes magazines favoris, tant pour la qualité des textes qui y sont publiés que pour le soin apporté à l’édition du magazine. C’est avec grand enthousiasme que j’ai accueilli la nouvelle de la diffusion intégrale des archives du magazine sur le Web.

Ces archives présentent une reproduction intégrale de chaque numéro du magazine depuis sa fondation. À travers une interface claire, on peut feuilleter chaque numéro à l’écran, et parcourir chronologiquement toute la collection.

Ce mode de navigation n’est pas particulièrement pratique, à moins de savoir exactement ce que l’on cherche. Heureusement, le moteur de recherche central du site Web du magazine permet de repérer pour chaque article une fiche contenant un résumé et une série de mots-clés. Ce travail colossal d’indexation et de condensation a été effectué pour tous les articles publiés depuis 1925. Pas mal! Un lien direct permet de repérer directement dans la nouvelle interface de navigation la version intégrale de l’article que l’on souhaite consulter.

Que demander de mieux? Que le service demeure gratuit. Pour l’instant, la version «béta» offre un accès illimité aux abonnés et un accès restreint à 4 numéros pour les non abonnés. Le magazine planifie toutefois rendre l’accès payant pour tous dès que le système sera jugé suffisamment exempt de bogues.

Pour terminer, ne serait-il pas possible de faire beaucoup plus avec les 83 ans de résumés d’articles que le magazine a pris soin de constituer? Je pense notamment aux possibilités qu’offre la fouille de textes pour cartographier les thématiques abordées par la publication. Le résultat serait sans aucun doute très intéressant…