INFOGRAMME

Infogramme est le site de Vincent Audette-Chapdelaine.

Blogue
Projets
À propos
Contact

1 septembre 2005

Le Duct Tape: un outil de rassemblement

Cet article est paru dans Charles en septembre 2005

Il n’y a pas d’individu bricoleur qui, selon mes observations, ne parvient à échapper à la tentation de mettre le Duct Tape sur un piédestal, le percevant comme l’outil par excellence duquel on ne pourrait se pas-ser. Mais avant de poursuivre, annonçons, pour ceux qui ne le sauraient pas, que le Duct Tape est ce fameux ruban adhésif généralement gris qui se déchire avec les doigts et qui pourtant, est suffisamment solide pour soulever une voiture. Mais avons-nous raison d’être impressionnés? Le merveilleux monde du bricolage ne recèle-t-il pas d’innombrables inventions tout aussi impressionnantes, comme la scie électrique avec pointeur laser, ou alors la bulle d’air dans le niveau? Pourtant, le Duct Tape a sans aucun doute porté à un palier supérieur l’imagination des bricoleurs amateurs, pour qui ce ruban, apparemment sans raison d’être précise, permet de palier à leur manque de sentiment d’innovation en leur permettant de lui découvrir une énième application pertinente. Si le Duct Tape n’a pas été expressément conçu pour être aimé, c’est pourtant l’effet qu’il a aujourd’hui, comme sa popularité évidente le confirme.

Le Duct Tape est né durant la Deuxième Guerre mondiale, alors que la société Permacel, une division de Johnson et Johnson Co. invente le produit, destiné à rendre imperméable les boîtes de munitions. Mais les militaires américains virent bien rapidement que la solidité et l’imperméabilité du ruban en faisaient un outil bien plus utile. C’est ainsi que, sur les champs de bataille, le ruban polyvalent et «user-frien-dly» se fraya une niche dans le coffre à outil de tout bon campement militaire: il servait à réparer les jeeps, l’armement, les avions, etc. C’est à se demander si, en attendant les secours, les blessés ne l’utilisaient pas pour panser leurs plaies. Le fameux ruban adhésif est donc né sous les bombes, vêtu de la couleur vert kaki, et on le désignait alors sous le joli nom de Duck Tape, car, rapporte-t-on, les militaires se plaisaient à remarquer que l’eau glissait sur le ruban comme sur le dos d’un canard.

La guerre terminée, les soldats survivants retrouvèrent leur femme et s’ensuivit une intense période de «développement familial» à l’origine de la masse effarante de baby-boomers qui aujourd’hui peuplent nos contrées. Le Duct Tape ne fut pas oublié, on le vendait dorénavant aux particuliers qui se faisaient un plaisir de l’employer à toutes les sauces, surtout dans l’industrie immobilière, où le ruban servant à isoler les conduits de chauffage et d’air climatisé. C’est depuis cette époque que le produit s’identifie par sa couleur caractéristique grise et qu’on le désigne sous le nom de Duct Tape, car «duct» est l’anglais de «conduit». Mais semble-t-il que les réparateurs de conduits de chauffage et autres délaissèrent peu à peu le Duct Tape tel qu’on le connaît, car, eh oui, le Duct Tape a des limites et on lui préfère souvent des rubans métalliques.

Le nom Duck Tape n’est pourtant jamais mort, car il fut enregistré comme marque par la société Duck Products, acquise depuis peu par les géants Henkel. Cependant, le Duct Tape est fabriqué par une multitude de compagnies, dont la compagnie 3M, qui sans être le plus grand vendeur de Duct Tape, peut se consoler d’avoir néanmoins le prestige d’avoir inventé, dans les années 20, le «masking tape». Notez que toutes ces compagnies sont américaines et qu’aux États-Unis, le Duct Tape est glorifié davantage que partout ailleurs. Ce n’est pas très étonnant si on se rappelle qu’en 1970, c’est avec rien d’autre que du carton, des sacs en plastique et du Duct Tape que trois ingénieurs de la NASA sont parvenus à sauver la vie de l’équipage d’Apollo 13. Aujourd’hui, dans plusieurs villes américaines, les directives adres-sées aux foyers dans l’éventualité d’une attaque terroriste sont claires: la meilleure chose à faire est de s’enfermer dans une pièce avec de la nourriture et de l’eau, et, à l’aide de Duct Tape, de sceller portes et fenêtres afin de se prémunir contre les éventuelles attaques chimiques et biologiques.

Il est difficile de connaître l’ampleur de l’exagération qu’on fait en attribuant autant de pouvoirs au Duct Tape, mais il est facile de cons-tater l’ampleur du phénomène d’engouement qui persiste. Les principales compagnies qui vendent le produit offrent aux consommateurs une gamme très complète de couleurs et de variétés, dont du Duct Tape transparent. De plus, dans la ville d’Avon, en Ohio, où se situe l’usine de Duck Products, se déroule depuis deux ans l’Avon Heritage Duck Tape Festival, qui réunit à l’occasion de la fête des pères tous les papas du village dans la poursuite d’un idéal étrange qu’est celui de devenir le «Duct Tape Dad of the Year». Lors de cette célébration, évidemment chapeautée par la divine compagnie, se déroulent parades, expositions, mais également des shows de gros camions et des barbecues.

On ne peut que conclure en mentionnant l’existence de très nombreux artisans et auteurs de livres spécialisés sur le sujet, ce qui contribue à former une véritable communauté qui me semble très forte. Il existe une dizaine de livres, dont plusieurs best-sellers, d’humour à la noix sur le thème du Duct Tape. De plus, il existe plusieurs vendeurs de produits artisanaux 100% conçus à l’aide du divin adhésif: porte-feuilles, chapeaux, sac à dos, cravates, etc. Et que dire des obscurs collégiens qui, chaque année depuis 5 ans, mettent certainement un temps incroyable à concevoir leur robe de bal ou leur tuxedo en Duct Tape, avec motifs et fioritures, le tout dans le but de gagner la bourse de 5000$ offerte par la compagnie Henkel.

Bref, comme tout phénomène, les gens embarquent dans celui du Duct Tape. Et comme tout phénomène, que la participation soit à petite dose ou de façon obsessive, l’effet recherché est le même: obtenir l’approbation d’autrui.



No Comments Yet


There are no comments yet. You could be the first!

Leave a Comment